Fleurs de Cité 1

Aubervilliers est une ville monde, une ville cosmopolite qui 
concentre nombre des enjeux de la modernité. 
Dans les villes modernes, notamment celles de banlieue, 
la rationalisation des espaces dans une dimension utilitaire, 
crée une atrophie de la vie sociale qui se résume souvent 
à une circulation de marchandises, d’informations, de personnes. 
Là, où devrait avoir lieu des échanges et spontanément se créer 
du lien social, on constate plutôt l’inverse. 
L’espace public urbain en tant qu’espace commun et partagé, 
espace de liberté, se raréfie, s’appauvrit. Et les premières 
à en être soustraite sont les femmes. 

Le projet Fleurs de Cité s’est construit comme une exploration 
sensible d’un environnement urbain contemporain. En partageant 
des moments du quotidien avec une cinquantaine de femmes 
d’Aubervilliers au cours d’ateliers de sensibilisation 
à cette notion d’espaces partagés, il leur a ensuite était 
demandé au travers de leur histoire et vécu personnel 
de nous emmener dans un lieu de la ville qui fait sens pour elle. 
Venant des 4 coins du monde, la diversité des réponses est à la 
hauteur de la richesse culturelle de cette ville. 
Elles nous parlent de leurs craintes, de leurs histoires de vie 
souvent tourmentées, des différences sociales et culturelles 
avec lesquelles elles composent au quotidien.

Les inégalités sont criantes mais le sentiment d’un avenir commun 
possible, l’attachement aux valeurs républicaines, l’énergie vitale, 
la pulsion émancipatrice vont bien au delà des difficultés 
liées à une condition précaire. 

Leurs récits offrent un kaléidoscope des possibles 
riche de perspectives, d’horizons, de racines croisés 
pour donner à voir et à sentir une pulsion de vie contagieuse. 

 

 

2015 - Première série de 12 photographies grands formats exposées 
dans la ville.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *